Tous les bienfaits de la pratique du sport chez l’enfant

Tous les bienfaits de la pratique du sport chez l’enfant

Nous le savons tous : la pratique du sport est bénéfique pour notre santé que nous soyons un enfant, un adolescent, un adulte ou un sénior.

Cela est prouvé et reconnu par les scientifiques.

Bien sûr le bénéfice n’existe que si la pratique est raisonnée : c’est à dire régulière, suffisante, non excessive, adaptée aux désirs de chacun, à ses capacités et à son âge.

Chez l’enfant, les bénéfices de la pratique sportive se manifestent à court terme, à moyen terme et à long terme.

La pratique sportive et les bénéfices de l’activité sportive chez l’enfant présentent de particularités.

Ainsi, il convient de ne pas considérer l’enfant comme une adulte en miniature et la pratique du sport chez l’enfant doit être adaptée à son âge.

Le plus souvent possible sport doit se confondre avec jeu.

En quoi la pratique du sport est-elle bénéfique pour l’enfant ?

Voyons tous les bienfaits du sport pour l’enfant, à commencer par les bénéfices physiques :

  • développement des capacités cardio respiratoires et de la condition physique générale: surtout grâce à un accroissement des capacités respiratoires.
  • développement musculaire global et harmonieux.
  • développement osseux optimal avec une minéralisation osseuse de bonne qualité grâce aux contraintes exercées sur les os sous condition de contraintes non excessives (le sport influe très peu sur la taille mais de façon importante sur l’épaisseur et la qualité de l’os).
  • association du développement musculaire harmonieux et de la bonne croissance osseuse qui permet l’acquisition d’une bonne statique (notamment vertébrale).
  • développement du système proprioceptif (équilibre, orientation dans l’espace, adaptation posturale au terrain, au relief et aux mouvements).
  • développement des qualités de coordination motrice (surtout dès l‘âge de 6 à 8 ans, âge auquel la maturation neurologique motrice s’approche de celle de l’adulte).
  • aide thérapeutique dans certaines maladies chroniques :
  • peut améliorer les capacités respiratoires, idéal chez les enfants atteints d’asthme. Les sports d’endurance sont à privilégier. La natation qui se fait en condition humide et chaude limite le risque de crise d’asthme.
  • le sport permet une meilleure régulation de la glycémie et une lutte contre le surpoids. Il est recommandé de pratiquer un sport d’endurance et d’éviter les sports de contact (risque traumatique sur des organes possiblement fragilisés) et les sports solitaires (risque d’hypoglycémie).
  • le sport augmente les dépenses caloriques, il est utile de privilégier les sports d’endurance portés comme le vélo, la natation, le kayak, l’aviron…), parfait pour lutter contre l’obésité infantile
  • prévention des maladies chroniques : diabète, obésité.

Maintenant évoquons les bienfaits psychologiques liés à la pratique du sport chez l’enfant :

  • développement des capacités de coordination psycho motrice.
  • développement des capacités de concentration.
  • lutte contre le stress.
  • amélioration de la qualité du sommeil ce qui va lui permettre de mieux retenir les informations apprises à l’école.
  • amélioration de l’estime de soi.
  • développement personnel et apprentissage de l’autonomie.
  • renforcement des liens sociaux.
  • apprentissage des relations avec autrui.
  • apprentissage du travail en équipe.
  • lutte contre la sédentarité.
  • prévention du tabagisme.

La pratique du sport est donc vivement recommandée pour l’enfant et parait même indispensable en raison des nombreux bénéfices attendus.

Cependant, une pratique excessive ou inadaptée peut devenir dangereuse. Il convient donc d’avoir une activité physique et sportive raisonnée.

Avant tout, le sport doit être un jeu pour l’enfant.